Abonnez-vous à nos communications
pour obtenir des Nouvelles importantes et plus encore...
Allez-y

Bienvenue

Ensemble, nous pouvons construire l'avenir.

Etre bien informé

Pour mieux décider.
Abonnez-vous à nos communications

Adhérez à la CFDT

Aidez nous à faire progresser la société

/

Appelez-nous au +33(0)1 42 14 41 18
ou envoyez un Email à contact@cfdt-sg.fr

N'hésitez plus, vous avez besoin d'un conseil, d'une aide, de nos outils, alors nous sommes là pour vous. Contactez-nous
#6novembre15h35

Depuis le mardi 6 novembre 2018 à 15h35, les femmes françaises cesseront d'être rémunérées pour leur travail...si l'égalité salariale existait effectivement. Les données fournis par l'Eurostat montrent un écart de 15,2% entre le taux horaire des hommes et celui des femmes. 
"En prenant en compte les tranches d'âge, le contrat, le temps, le secteur d'activité et la taille de l'entreprise, l'écart est de 9%. Il s'agit de dicrimination pure" publie le site lesglorieuses.fr.
Quand est-il à Société Générale alors que le 1er accord date de 13 ans et que le renouvellement de l'accord est à sa 3ème réunion de négociation ? Nous restons sur un accord qui parle de moyens et en aucun cas de résultats. 
Il est toujours "normal" d'avoir un écart de 5% de salaire entre les hommes et les femmes. Pas de moyens supplémentaires pour accélérer l'égalité réelle. Aucun engagement de mettre en oeuvre le dispositif détaillée le 22 novembre par le gouvernement.
Les revendications de la CFDT n'ont pas été prises en compte.
La Direction annonce « SOCIETE GENERALE doit avoir une politique agressive, volontariste pour éradiquer ces inégalités,….. Si l’enveloppe le permet ».
La CFDT veut que ces mots se traduisent dans le futur accord.

  • 2018-11-07

Nos Liens Utiles

Adhérez à la CFDT
aidez-nous à faire progresser la société !
Allez-y