ASSU : Dialogue social en panne et salariés sous pression et tension

ASSU : Dialogue social en panne et salariés sous pression et tension

ASSU, issu du rapprochement de Sogecap et Sogessur, bénéficie d'un dialogue sociale en berne.
La Direction traîne les pieds pour se doter d'accords d'entreprise protecteurs sur les grands sujets tel que l'égalité professionnelle, le handicap, le gestion des compétences, le droit syndical, le fonctionnement des nouvelles instances du personnel, le CSE. 
Elle a su par contre supprimer la médaille du travail, faire des propositions de NAO inacceptables...
Si une des valeurs mises en avant chez ASSU est l'excellence, elle ne s'applique pas à la gestion des relations sociales dans l'entreprise. En synthèse : beaucoup d'effet de manche, peu de résultats !

Coup d'envoi des NAO chez SOGECAP !

Coup d'envoi des NAO chez SOGECAP !

La Direction a fait ses propositions mais à également fait valoir le maintien des avantages existants. Quelle largesse !
SOGECAP a pourtant un résultat à faire palir plus d'une filiale du groupe.
Pourquoi la valeur ajoutée crée ne ruisselle-t-elle pas davantage vers le bas ?
Apparemment, elle reste bloquée au niveau de l’actionnaire et des premiers de cordée ! 
La CFDT présente ses revendications.

Toute l'équipe CFDT de SOGECAP vous présente ses voeux.

Suppression de la prime associée à  la médaille du travail chez Sogécap

Suppression de la prime associée à la médaille du travail chez Sogécap

Alors même que la santé de la filiale est florissante, le dialogue social est au point mort et la Direction impose une rigueur injustifiée.
- suppression de la prime associée à la médaille du travail (comme chez BNP Paribas fin 2017)
- suppression de jours de congés 
- plafonnement de l'intéressement
- revendications CFDT pour les NAO, ignorées
Plutôt que de parler de "Négociation Annuelle Obligatoire (N.A.O.)", il conviendrait plutôt de dire "Réunion Annuelle Obligatoire" et "Décision unilatérale de la Direction".
Le mot d'ordre reste "take it or leave it" soit "à prendre ou a laisser", pas sûr que cela renforce l'engagement des salariés.