SG-CDN : Entre mensonge et langue de bois

SG-CDN : Entre mensonge et langue de bois

la CFDT pointe le risque d'un jeu de dupes pour les salariés
La rumeur courait depuis quelques semaines... Interpellée par la CFDT le 13 septembre, la direction générale de la Société Générale a nié : il n'existe pas de projet de rapprochement entre les deux réseaux bancaires.
Pourtant, dès le 23 septembre, suite à des fuites dans la presse, la Société Générale officialisait la mise en oeuvre « d'une étude » en vue de ce rapprochement, démontrant le peu de considération qu'elle a pour les représentants des salariés et sa piètre vision du dialogue social.
Et pas un mot, bien sûr, pour les 30 000 salariés concernés et les conséquences sociales d'un rapprochement justifié par les bonnes raisons habituelles : rationalisation, efficacité, synergies...
On a du mal à croire que le projet se limite à une simple étude, comme l'a prétendu Frédéric Oudéa devant les représentants CFDT, le lendemain de cette annonce. Difficile de croire que le projet n'est pas déjà ficelé alors que les questions posées sur la pérennité des emplois, sur la stratégie sont restées sans réponse.
La CFDT Banques et Assurances dénonce la méthode de la Société Générale, son manque de transparence, à l'heure où elle semble vouloir s'engager dans une opération d'une ampleur jamais vue dans le secteur bancaire.
La Fédération CFDT Banques et Assurances et ses équipes de la Société Générale et du groupe Crédit du Nord ne sont pas dupes : elles exigent des réponses claires sur le projet de rapprochement, la stratégie, la préservation de l'emploi et l'avenir professionnel des collaborateurs des deux réseaux bancaires. La Fédération usera de tous les moyens à sa disposition pour défendre les droits et intérêts des salariés.

Communiqué de presse de la Fédération Banque et Assurances du 25 septembre 2020