Projet de fusion Société Générale / Crédit du nord — Tous concernés, tous mobilisés !

Projet de fusion Société Générale / Crédit du nord — Tous concernés, tous mobilisés !

Résultats du 1er semestre en berne, crise du COVID-19 qui perdure, action SG à son plus bas niveau historique, incertitudes toujours marquées sur le projet de réforme des retraites, questionnement sur le futur accord sur le télétravail, rumeurs de ventes de Lyxor… Et enfin le projet de fusion/absorption du Crédit du Nord : STOP !

Ne cédons pas au découragement : nous en avons vu d'autres et tous ensemble, nous allons nous montrer combatifs, engagés et volontaristes ! La direction et le conseil d'administration ne peuvent plus rester sourds. Il est temps d'écouter les salariés, qui assurent et tiennent à la pérennité de leur groupe bancaire. Nous ne voulons pas faire les frais encore une fois du manque de stratégie de nos dirigeants.

Un projet qui concerne aussi les centraux

Présentée comme une fusion des « réseaux » SG et CDN, cette opération concerne aussi les Centraux des 2 banques : s'opposer à ce projet est donc l'affaire de tous.


UNE ABSENCE TOTALE DE STRATÉGIES

Comme rappelé récemment lors de l'expertise du plan de suppression d'emplois GBIS/IBFS par le cabinet SECAFI, la direction générale n'a pas su élaborer d'orientations stratégiques depuis 10/15 ans. En comparaison, BNPP semble réussir, par son volontarisme, sa stratégie du dernier survivant.

• Adoption de tactiques « financières » :

Réduction
des frais généraux

Modération salariale
et faiblesse des investissements
Opérations de hauts de bilan
visant à gonfler les résultats

• Prises de risques inconsidérées sanctionnées par des amendes titanesques
• Versement de dividendes indus au détriment de l'emploi, des salaires et de l'investissement
• Politique semblant favoriser les gros actionnaires et le conseil d'administration, dont une des conséquences a été l'augmentation constante de la rémunération de son PDG
• Abandon de la concurrence avec BNPP (la direction générale le souligne en interne et à l'extérieur…)

LE FIASCO DE LA VALORISATION BOURSIÈRE



  • L'action a chuté de 70% en cinq ans.
  • La SG est sortie du STOXX50, va-t-elle quitter le CAC40 ?
  • Le cours de l'action a plongé à son plus bas niveau historique après les rumeurs de vente de Lyxor et la fuite dans la presse du « projet » de fusion du CDN et de la SG.
  • La course systématique à la réduction des coûts (cession d'activités, réduction des activités, des effectifs…) a été inefficace.
  • La chute du cours de l'action a fait fondre comme neige au soleil tous les intéressements et participations investis par les salariés dans le fonds E.

LE PROJET DE FUSION AU REGARD DES CHOIX PRÉCÉDENTS DE LA DIRECTION

Le gain économique de l'opération n'est pas garanti :
Cette fusion n'influera pas suffisamment rapidement sur le compte de résultats de la SG, fragilisé par le 1,59 milliard de pertes au 1er semestre 2020.
S'attaquer aux réseaux SG et CDN aura des conséquences commerciales néfastes :
  • Le meilleur des 2 banques va disparaître au profit d'une seule, qui apparaîtra comme « au rabais ».
  • Les clients n'hésiteront pas à quitter leur banque, tant les images SG et CDN sont fortes et différenciées.
  • La contribution des 2 réseaux à hauteur de 31 % du PNB du groupe va diminuer

Les répercussions sur l'emploi dans les Centraux des deux groupes sont forcément inquiétantes.




DES DÉCISIONS À CONTRESENS !

Les économistes constatent qu'en période de crise, il faut augmenter sa force de frappe commerciale et renforcer la motivation et l'engagement des salariés. La direction générale fait l'inverse !

Cette annonce, loin de rassurer, continue de plomber le cours de l'action SG. Les marchés, échaudés par la rumeur de vente de Lyxor, redoutent la casse sociale et la réaction des salariés des deux groupes.

« Les marchés et les salariés se le demandent :
est-ce le moment de fusionner la SG et le CDN,
c'est-à-dire conduire nos deux groupes bancaires à leur perte ? »



FAISONS ÉCHEC À CE PROJET DE FUSION ! MOBILISEZ-VOUS AVEC NOUS !
Exprimez-vous, nous sommes à votre disposition pour recenser vos avis et suggestions et les porter en instances représentatives du personnel !

Commençons par poser toutes nos questions et émettre nos doutes — si nous le pouvons ! - en direct à Frédéric Oudéa lors du Webcast du 6 octobre