Matinée débat : Vos questions sur le forfait jours

Matinée débat   : Vos questions sur le forfait jours

La CFDT est 1ère organisation syndicale chez les cadres du secteur privé. Face aux dérives liées au forfait-jours dans certaines entreprises, la CFDT Cadres prend position et répond aux interrogations des cadres, lors d'une rencontre exceptionnelle dans ses locaux au 47 avenue Simon Bolivar, Paris, le mardi 7 mai 2019 dès 8h30. Prenez date dès à présent et indiquez votre participation. 
D'après l'INSEE, les cadres au forfait-jours travaillent en moyenne 44,6 heures par semaine – dont certains beaucoup plus. La loi rend possible de travailler jusqu'à 235 jours sans accords et 282 jours avec un accord ! Des dérives sont constatées et prouvent que le forfait-jours doit être clairement encadré et défini. En particulier en ce qui concerne l’autonomie et la charge de travail des cadres. La CFDT Cadres souhaite débattre de cette organisation du travail majoritaire chez les cadres afin d'articuler au mieux ses revendications sur le sujet.
A la Société Générale, le nombre de jours de travail sur l'année s'élève, depuis 2005 à 209. Les cadres de l'entreprise sont systématiquement au forfait, mais répondent-ils vraiment aux critères de l'accord : autonomie et liberté dans la gestion des horaires. Est-ce à dire des fonctions qui ne conduisent pas à suivre l’horaire collectif applicable au sein de l’établissement?
Nous vous proposons un article de la Cfdt-Cadres sur Le forfait jour : une spécificité technique et exigeante
Vous trouverez également ci-joint l'argumentaire de la CFDT Cadres.
A Société Générale, au 31 décembre 2017, l'effectif est à 57,75 % cadres (source dernier bilan social). Ce taux augmente un peu plus chaque année et diffère suivants les activités de la banque. Par exemple, l'effectif dans les services centraux parisiens atteint 86 % cadres, soit 17 526 salariés et 14 % de TMB, soit 2798 salariés (source dernière élections CSE).

Partagez cet article