La CFDT juge le projet de la Société Générale aussi irréaliste que dangereux !

La CFDT juge le projet de la Société Générale aussi irréaliste que dangereux !

La Fédération CFDT Banques et Assurances accompagne le travail conjoint des équipes CFDT de la Société Générale et de l'ensemble des banques du groupe Crédit du Nord.
Après avoir désigné l'expert indépendant Secafi, les CSE des neuf banques ont été consultés sur le projet de fusion/absorption des groupes Société Générale, Crédit du Nord et filiales.
Si la CFDT était convaincue de l'aberration de ce projet, l'expert l'a confirmé en le qualifiant de « big bang, porteur de risques d'exécution (informatiques, commerciaux et sociaux) très élevés ».
Face au mutisme, voire à l'embarras des différentes directions, toutes les organisations syndicales ont voté contre.
Le rapport d'expertise, qui compte 1 500 pages, a démonté le projet point par point et mis en exergue de graves risques :
- sociaux (emploi, RPS…),
- économiques (perte de clients, de chiffre d'affaires…),
- techniques (échec de la bascule informatique…),
- stratégiques (organisationnels, choc culturel…).
Le tout orchestré par un calendrier intenable.

Pour la CFDT, ce projet ne créera aucune valeur mais il détruira des milliers d'emplois, brisera des parcours professionnels et continuera à dégrader les conditions de travail et l'équilibre de vie des salariés. Un projet d'autant plus malvenu que les salariés ont été largement mis à contribution depuis le début de la crise sanitaire mondiale.

Après 10 ans d'accumulation d'erreurs stratégiques, la Société Générale poursuit ses gesticulations en direction des marchés financiers en s'appuyant sur un nouveau projet prétexte. En effet, toujours selon l'expert des CSE, les hypothèses sur lesquelles sont basées ce choix sont extrêmement contestables, voire erronées.

Pour la CFDT, il s'agit encore une fois d'une stratégie de réduction de coût de gestion perdante, qui, sans vision de développement, ne pourra qu'échouer.

Comment les directions du groupe peuvent-elles ignorer cette évidence ?
S'agit-il d'incompétence ou de dissimulation ?

Pour la CFDT, il est urgent que la Société Générale sorte de ce cercle vicieux mortifère, tant pour les salariés du groupe que ses clients et ses actionnaires. Il est encore temps d'opter pour le modèle alternatif développé par l'expert et soutenu par l'ensemble des organisations syndicales.

La CFDT continuera de porter cette proposition alternative socialement vertueuse, qui allie efficacité économique et satisfaction clients.