Avis plénière CSEC du 9 mars 2021

Avis plénière CSEC du 9 mars 2021

Les élus de plénières ont eu à se prononcer sur :
Les prévisions budgétaires 2021 établies en septembre 2020, sans aucun impact du projetde fusion, sans la présentation des 3 autres scénarii établis. La CFDT a voté contre 
Le projet d'évolutions 2021 du modèle opérationnel.
La Direction revient unilatéralement sur un accord signé, laissant les salariés sans prespective. La CFDT ne prend pas part au vote
Les nouveaux modes de connexion biométrique. La CFDT a voté Pour
Retouvez la motivation de nos votes ci-dessous.

Consultation prévisions budgétaires 2021
Cette année encore, les chiffres communiqués à la commission économique datent du mois de septembre de l'année précédente et ont été présentés et validés par le Conseil d'Administration en décembre. 
Pire encore, les prévisions budgétaires n'ont pas été actualisées compte tenu de la dégradation des perspectives économiques due à la crise sanitaire qui perdure et son évolution négative depuis le dernier trimestre 2020. 
L'actualisation des chiffres est à géométrie variable pour la Société Générale quand elle est capable d'augmenter les objectifs commerciaux, de réduire les éléments de rémunération variable mais Société Générale est incapable d'actualiser ses prévisions budgétaires. 
Par ailleurs, lors de la présentation à la Commission Economique, la Direction a précisé que 4 scénarii de prévisions budgétaires ont été établie, toutefois un seul est présenté. Cette situation n'est pas digne d'un dialogue social transparent. 
Enfin, pas un mot sur Cataracte 2025, pardon Vision 2025. A croire que la fusion entre Société Générale et Crédit du Nord n'aura aucun impact que ce soit en 2021.
Pour toutes ces raisons évoquées, la CFDT vote contre ainsi que la CFTC, CGT, FO et  SNB 

Consultation sur le projet d'évolutions 2021 du modèle opérationnel
La Direction revient unilatéralement sur un accord signé. Il n'est pas acceptable que les salariés devant subir une suppression de poste ne puissent bénéficier des dispositions de l'accord du 30 janvier 2020.
Les salariés ont été fortement incités et encouragés à se projeter dès l'annonce des réorganisations des différents services en CDS avec fermeture, relocalisation.
Aujourd'hui, à ces mêmes salariés, la Direction leur tient le discours qu'ils n'ont plus le droit aux bénéfices de l'accord. Et alors même que des salariés partis "rapidement" ont pu en bénéficier. 
Ces salariés n'ont maintenant aucune perspective, ils restent dans une grande incertitude qui ne fait qu'aggraver les risques psycho-sociaux déjà présents. 
Les salariés n'ont plus confiance dans une Direction qui revient unilatéralement sur  les accords écrits qu'elle a signés et les informations-consultations auprès de cette instance. 
La CFDT ne prend pas part au vote, CGT, FO, SNB  :Contre,  CFTC : NPPV

Consultation sur nouveaux modes de connexion
Société Générale s'appuie sur une solution matérielle proposée par HP dans le cadre des nouveaux postes de travail et la solution d'identification offerte par Microsoft dans le cadre de Windows Hello for Business, notamment par biométrie.  
Société Générale affirme que ces solutions respectent l'ensemble des recommandations émises par la CNIL en termes de respect de la vie privée. Dans le cadre de l'appairage Bluetooth, l'employeur garantit qu'aucune donnée personnelle n'est transmise, ni même le numéro de téléphone. 
La CFDT est Pour , CFTC , SNB , FO : Pour, CGT : Abstention